PARIS 2024 : « Je rêve des jeux »

20h24 : Top départ ! La campagne de soutien à la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques d’été 2024 est officiellement lancée !

Trois mois après l’officialisation de la candidature de la ville, le Comité National Olympique et Sportif français (CNOSF) lance donc sa campagne de mobilisation baptisée  « je rêve des jeux ».

Ce sont donc près de 150 athlètes de haut niveau qui seront le fer de lance de cette campagne en affichant leur engouement à travers des clips, publicités et des apparitions dans les médias.

Cette opération a pour but de mobiliser à la fois les différents acteurs du sport français mais également le grand public. Celle-ci s’étalera sur 2 années, jusqu’au verdict final du Comité International Olympique quant au choix de la ville d’accueil des JO 2024 qui aura lieu en septembre 2017.

Le CNOSF a mis en place divers moyens et actions pour permettre à chacun d’apporter sa pierre à l’édifice pour le financement de la candidature :

je-rc3aave-des-jeux-actionsEn parallèle, une campagne de financement participatif est lancée via la plateforme de crowfunding sportif sponsorise.me.

Enfin, des rubans/bracelets seront mis en vente par les chaînes de grandes distributions et sur internet dès samedi matin. Les clubs, entreprises et collectivités pourront également mettre en place des distributeurs dans leurs locaux.

Ils seront vendus au prix de 2 euros en signe de soutient à la candidature de Paris. A noter que le design de ces bracelets de tissus ornés de pétales bleu-blanc-rouge et du slogan « je rêve des jeux » a été imaginé par le handballeur Luc Abalo.

Bracelet "Je rêve des jeux"
Bracelet « Je rêve des jeux »

Cette campagne a un double objectif : mesurer l’engouement populaire pour la candidature de Paris au JO 2024 mais également lever des fonds pour financer les 60 millions d’euros inhérent à la candidature de la ville.

Pour rappel, 4 autres villes ont fait officiellement acte de candidature pour l’organisation des Jeux olympiques d’été 2024 : Rome, Budapest, Hambourg, et Los Angeles.

Rome a pour avantage de bénéficier d’un fort pouvoir d’attraction touristique et d’un cadre historique incomparable. Elle possède également des infrastructures hôtelières performantes et s’est positionnée en 1ère comme candidate. Cependant, la ville est en proie à de grandes difficultés financières.

Budapest fait office de petit poucet dans la course à la candidature mais table sur un coût d’investissement beaucoup moins important que ses concurrents.  Cela est rendu possible grâce à la mutualisation des investissements des JO avec ceux des mondiaux de natation 2017 et quelques matchs de l’Euro de football 2020. Malgré tout, Budapest ne part pas favorite par son manque d’infrastructures sportives et hôtelières nécessaire à l’accueil d’une telle compétition. De plus, la Hongrie n’a jamais organisé de Jeux Olympique d’été ce qui peut lui porter préjudice en termes d’expérience.

Pour appuyer sa candidature, Hambourg a choisi de mettre en valeur l’aspect écologique de son projet. La ville promet donc divers actions durables avec notamment un centre-ville entièrement piéton et le fait que toutes les infrastructures soient réunies dans le même secteur, évitant ainsi le déplacement des équipes. Du coté des points négatifs, on peut noter que la ville n’a pas la renommée d’autre candidates comme Paris, Rome ou Los Angeles.

Los Angeles est considérée comme le 2ème poids lourd avec Paris pour l’organisation des JO d’été 2024.Tout comme Hambourg, la ville côtière compte centraliser les sites principaux, sans avoir besoin de délocaliser les épreuves nautiques. La Ville a également  annoncé la création d’un nouveau métro qui rendrait l’accès aux infrastructures plus simple et plus rapide pour les spectateurs. De plus, les Etats-Unis ont déjà organisé les Jeux Olympiques d’été à 4 reprises dont 2 fois à Los Angeles. Pourtant, elle fait figure de candidate par défaut car à l’origine, le comité olympique américain lui avait préféré la ville de Boston, qui a finalement décidé de se retirer. Enfin, Los Angeles est la seule ville candidate à ne pas être en Europe : entre 2012 et 2020 tous les jeux olympiques d’été ont été programmé en dehors de l’Europe ce qui pourrait inciter le CIO à les faire revenir sur le vieux Continent.

Paris a donc toutes ses chances pour remporter le Graal. Elle bénéficie d’infrastructures de qualités et n’as pas hésité à prévoir un investissement plus conséquent que toutes les autres villes candidates. De plus, Le CIO autorise désormais la candidature de 2 villes conjointement, ce qui a permis de choisir Marseille pour organiser les épreuves de voiles alors que la capitale ne disposait d’aucun plan d’eau suffisant.

Paris candidate JO 2024
Paris candidate au JO 2024

Enfin, petite touche historique : Les derniers jeux de Paris ont eu lieu en 1924, cent ans avant 2024 ce qui en ferait une date anniversaire formidable.

Les jeux olympiques d’été sont le premier événement planétaire ce qui pourrait, en cas d’élection de Paris, considérablement accentuer le rayonnement et l’attractivité internationale de la France, 5ème nation la plus récompensée de l’histoire des Jeux.

Je rêve des Jeux, et vous ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s